Le surf aux JO: une bonne nouvelle ?

C’est officiel le surf est désormais un sport olympique depuis hier soir ! Après avoir été recalé cinq fois consécutivement à Sydney, Athènes, Pékin, Londres et Rio et 22 ans de lobbying le Comité International Olympique a validé l’inclusion du surf pour les JO 2020. Au total, 40 athlètes (20 messieurs et 20 dames) représenteront leur pays pour l’obtention des premières médailles.\r\n\r\nSelon la fédération française de surf: « La compétition olympique se fera dans les vagues de l’océan, et non dans une piscine. Après avoir porté son projet olympique au travers d’une technologie de vague artificielle, l’ISA (l’International Surfing Association) a fait demi-tour pour revenir au milieu naturel. Il se murmure toutefois qu’un bassin pourrait être construit sur le site de Tokyo afin de parer à l’éventualité du manque de vague durant les 15 jours de fenêtre dont disposera l’organisation. »\r\n\r\nA priori plutôt une bonne nouvelle non ?\r\n\r\nApparemment, les réactions sur les réseaux sociaux  sont assez mitigées…\r\n

Les « Contre »

\r\nDe ce que j’ai pu constaté les surfeurs sont en désaccord car pour eux le surf reste une « discipline » à part entière avec un « spirit » à part: sauvage, libertaire qui ne match pas avec le coté institutionnel des JO.\r\n\r\nPour d’autres c’est le coté business, les conditions d’organisation (expropriation, travail au noir) et le non respect des droits de l’homme (dans certains cas) qui dérangent.\r\n\r\n

Commentaires facebook Surf Session

Commentaires facebook Surf Session Magazine

\r\n\r\nEnfin certains n’y trouvent tout simplement aucun intérêt…\r\n

Les « Pour »

\r\nIls sont plus rares ou du moins ils ne se manifestent pas énormément dans les commentaires.\r\n\r\n

Page Facebook de la Fédération Française de Surf

Commentaires facebook Fédération Française de Surf

\r\n

Bilan

\r\nComme d’habitude cela dépend de quel point de vue on se place.\r\n\r\nPour un athlète/compétiteur et les institutionnels c’est d’abord une super visibilité, un gros coup de projecteur sur ce que eux appellent désormais un sport. Quand on consacre sa vie au surf en tant que professionnel imaginez vous la joie de pouvoir aller représenter son pays au Jeux Olympiques ! Allez voir le smile du judoka Teddy Riner porte drapeau de la délégation tricolore sur les JO cette année et vous comprendrez ;)\r\n\r\nPour un freestyler comme moi ou comme vous peut être, ça fait mal ! Car pour nous le surf incarne uniquement un état d’esprit, un plaisir, la liberté, le bien être.. la performance nous importe peu. Donc forcément voir le surf quitter son état sauvage pour finir derrière une cage institutionnelle c’est dur !\r\n\r\nBien évidement, il en faut pour tout le monde et peut être que le spectacle de 2020 vous/nous fera changer d’avis…\r\n\r\nD’ici là, rien ne vous empêche de waxer vos boards et d’aller surfer des vagues, il vous reste 4 ans: large !!!\r\n\r\nPS: Petite pensée pour nos copains skateurs eux aussi dans la spirale des JO..

About the author

Fondateur - Issu d’une famille Bretonne et surfeur depuis une quinzaine d’années, il recrute, coordonne le développement et gère les finances de SurfME pour façonner un projet aux valeurs fun, green et sportives.

Related

Join li diskason