Cycl’Océane: l’éco-citoyenneté au service de la protection du littoral

La team SurfME est attachée comme tous ses membres à la protection de l’environnement, du littoral et des océans, terrain de jeu des surfeurs que nous sommes.  Chaque semaine, notre parcours nous amène à rencontrer des acteurs du monde du surf.  C’est comme ça que nous avons fait la rencontre de Solène et Léo, deux jeunes normands porteurs du projet Cycl’Océane: un projet écocitoyen au service de la protection du littoral.

\r\n

SurfME: Salut Solène et Léo. C’est quoi Cycl’Océane?

\r\n

Cycl’océane: Salut SurfME! Cycl’océane est une aventure à vélo imaginée par deux jeunes océanographes, Solène Giraudeau-Potel et Léo Chaumillon. L’idée étant de redécouvrir le patrimoine de la côte Atlantique française grâce à un moyen de transport écocitoyen : le vélo, tout en participant à la protection du littoral. Cette protection se traduit par des actions de sensibilisation dans des écoles primaires ainsi que par la réalisation d’Initiatives Océanes (collectes de déchets sur les plages) grâce à l’immense aide apportée par la Surfrider Foundation. Bien sûr, nous allons réaliser ce voyage armés de combinaisons et d’un surf afin de profiter des vagues de l’océan Atlantique !

\r\n

Logo
\r\n SM: Vous surfez? C’est quoi votre rapport à la mer?

\r\n

CO: D’un coté il y a Léo, mordu chevronné de surf, passant la majeure partie de son temps libre à l’eau aux alentours de La Rochelle et dans le Cotentin pendant ses années d’étude à Cherbourg. De l’autre côté, il y a Solène, passionnée de la nature et de voile, passant ses vacances à courir sur le pont des voiliers. Animés d’abord par nos passions que nous avons vécues chacun de notre côté, nous avons ensuite été amenés à nous préoccuper de l’environnement sans lequel les pratiques de nos sports et de nos loisirs seraient impossibles. L’équilibre de la nature mais surtout de l’environnement marin atteignant un seuil critique, nous avons décidé de participer à la préservation de ce milieu essentiel à nos yeux en étudiant l’océanographie à Intechmer.

\r\n

Léo en action

\r\n

Solène en bateau

\r\n

SM: D’où est née l’idée de votre projet? Vous pouvez nous raconter?

\r\n

CO: Notre passion commune pour les sports aquatiques et nautiques nous a fortement rapprochés. Nous avons emménagé ensemble et une première année est passée. Un premier voyage commun, en Nouvelle-Zélande, le pays de la culture et de la vie marine, nous a sensibilisés encore plus. À la fin de nos études, nous sommes partis tous les deux en stage: Solène en Guyane pour la compréhension des échanges entre l’océan et l’estuaire tropicale, Léo en Angleterre dans le but de cartographier des coraux d’eaux froides grâce à des sondeurs multifaisceaux afin d’ouvrir un pespace naturel protégé. Durant cette séparation, à chaque rendez-vous Skype, nous parlions de nos engagements pour ces faunes et flores menacées les pressions de l’homme: pêche intensive et pressions anthropiques (pressions de l’homme vivant sur le littoral). De ces discussions est née petit à petit l’idée de sensibiliser le plus grand nombre de personnes à ce problème mais aussi de les inciter à participer réellement et activement à la protection du milieu marin. C’est ainsi qu’est né le projet Cycl’océane.

\r\n

Solène

\r\n\r\n

Léo

\r\n

 

\r\n

SM: Quel est l’objectif du projet Cycl’Océane?

\r\n

 

\r\n

CO: Le but de Cyc’océane, c’est de participer réellement à l’amélioration de la santé du littoral en réalisant des collectes de déchets pendant lesquels nous souhaitons faire intervenir le plus grand nombre de personnes, mais aussi de sensibiliser les jeunes dans les écoles à la protection du milieu marin et au développement durable. L’objectif est donc d’engendrer un changement dans la manière de penser et de fonctionner, afin d’arriver à un mode de vie soucieux de l’environnement mais aussi de faire connaître le vélo comme réel moyen de transport permettant de voyager sainement et d’effectuer des longs trajets!

\r\n

 

\r\n

Les deux

\r\n

 

\r\n

SM: Vous avez des aides? Un financement pour y arriver?

\r\n

 

\r\n

CO: Oui mais ça demande une certaine organisation. C’est pourquoi nous ne sommes bien entourés avec des personnes et des groupes ayant de l’expérience. Pour le financement, nous sommes passés par KissKissBankBank (site de crowfunding). Immense merci d’ailleurs à tous les généreux kissbankers qui vont nous permettre de réaliser ce voyage !

\r\n

 

\r\n

Liste des collaborateurs nous ayant aidé:

\r\n

E.C.O.L.E de la mer

\r\n

Echomer

\r\n

Conservatoire de la mer

\r\n

PNR du Morbihan

\r\n

Agence de l’eau Adour-Garonne

\r\n

Cyclable de la Rochelle

\r\n

Surfrider Foundation (Cotentin, Bretagne, Vendée, Landes, Pays Basque)\r\n

\r\n

\r\n

 

\r\n

Campaign KissKissBankBank

\r\n

 

\r\n

SM: Et votre parcours à vélo? Quel est l’itinéraire?\r\n

\r\n

 

\r\n

CO: Le voyage débutera à Cherbourg le 4 Mai 2015 et finira à Biarritz le 19 juin. Pour le trajet, nous avons choisi de mettre en valeur le patrimoine français. Les trajets Eurovélo vont nous permettre de réaliser la majorité de notre voyage. A chaque étape, nous organiserons une collecte de déchets sur les plages le week end et en fonction des jours fériés une sensibilisation dans les écoles pour les plus jeunes.

\r\n

 

\r\n

SM: Que peut faire la communauté SurfME et la communauté surf plus généralement pour contribuer à votre projet ?

\r\n

\r\n

 

\r\n

CO: Relayer un maximum notre projet et se mobiliser le plus possible afin que le nombre de bénévoles augmente lors des initiatives océanes. Le but ultime est de contribuer a un réel changement des habitudes: faire attention aux produits utilisés, bien jeter les déchets au bon endroit (tri, bennes spécialisées..), ramasser des déchets en sortant de sa session (une session= un déchet). Nous pouvons tous changer nos habitudes et ce n’est pas si dur !\r\n

 

\r\n

\r\n

Surfrider

\r\n

 

\r\n

SM: Comment avez-vous connu SurfME?

\r\n

 

\r\n

CO: Grâce à un ami qui a été interviewé il y a quelques mois: Guillaume Bisiau un surfeur globe trotter !

\r\n

 

\r\n

SM: Vous avez l’application ? Vous savez que vous pouvez communiquer gratuitement sur votre projet via l’appli ?

\r\n

 

\r\n

CO: Nous allons y faire un tour dès ce soir et éventuellement d’y faire un coup de pub pour Cyclo’océane ! ;-

\r\nSM: Quels sont vos objectifs cette année ?\r\n\r\nCO: La concrétisation de Cycl’Océane: hâte de partir ! Sinon Solène a pour but de reprendre ses études en Ecosse afin de compléter sa formation. Léo est à la recherche d’un emploi dans l’industrie offshore là bas avec toujours l’idée en tête de trouver un max de bonnes vagues !\r\n\r\nSM: Un dernier mot ? Une dédicace ?\r\n\r\nCO: Un grand merci une nouvelle fois à tous les kissbankers ! Toutes les personnes ou organisations qui nous ont aidés à concrétiser cette aventure ! Un grand merci aussi aux enseignants d’Intechmer (notre école). Ils ont grandement participé à notre sensibilisation envers le milieu marin. Bien sure, merci à John john de SurfME de nous avoir contacté et de nous aider à diffuser notre projet, à nos amis, familles qui nous ont soutenu ! \r\n

A toute la communauté surf et usagers de l’Océan: restons propre ! Keep riding !\r\n

\r\n\r\n

Si vous souhaitez suivre les aventures et étapes de Solène et Léo c’est par là:

\r\n

\r\n

\r\n

\r\n

\r\n

Pour les soutenir:

\r\n

\r\n

 

\r\n

Si vous aussi, vous souhaitez partager votre expérience ou parler de votre projet avec la communauté SurfME, contactez-nous à l’adresse suivante: contact@surf-me.com ou via notre page Facebook.

\r\n

 

About the author

Community - Elevé le long des cotes Normandes, Juriste en activité, notre surfeur/reporteur gère les réseaux sociaux et anime la communauté de SurfME.

Related

Join li diskason