Nouvelle-Zélande : trois surfeurs se font tirer dessus lors d’une session

Le « localisme » est un mot qui fait partie intégrante du vocable du surfeur et dans votre longue carrière, aussi amateur qu’elle soit, vous y serez tous confronté d’une manière plus ou moins douce…

Waxage de pare-brise, crevage de pneu, casse de planches, insultes… tout est bon pour intimider et se faire respecter sur le spot que l’on s’est un jour approprié… parce que tu comprends : « c’est MA vague ! » (le gars est propriétaire).

Mais en Nouvelle-Zélande, ils sont passés à un cran au dessus et c’est désormais à coup de fusil que l’on chasse les visiteurs. 

Jeudi dernier, alors que deux hommes et un garçon de 14 ans s’aventuraient sur le spot Te Maika, sur la côte de Taharoa, un endroit reculé de la côte ouest de l’île du Nord, ces surfeurs intrépides auraient essuyé quelques coups de feu. 

Le spot en question Taharoa via Stabmagazine

À l’origine, le trio croyait que les deux premiers coups de feu provenaient d’un chasseur des alentours, mais quand un troisième coup a atterri à quelques mètres de l’adolescent, ils ont réalisé qu’ils étaient délibérément pris pour cible rapporte le quotidien britannique The Guardian.

Les surfeurs ont alors repéré deux personnes sur la rive qui ont commencé à leur crier dessus mais leur identité reste inconnue. 

Pour la police, ces incidents sont du localisme, dans lesquels les résidents sont mécontents de la présence de touristes ou d’étrangers sur les plages locales ou sur les spots sans leur invitation explique The Guardian

En attendant le gendarme Jonathan Maoate nous rappelle que : « l’océan est pour l’usage et le plaisir de tous. »

Bien dit sergent ! 

About the author

Fondateur - Issu d’une famille Bretonne et surfeur depuis une quinzaine d’années, il recrute, coordonne le développement et gère les finances de SurfME pour façonner un projet aux valeurs fun, green et sportives.

Related

Join li diskason