N’go shoes : les chaussures sociales et solidaires made in Vietnam

SurfME : Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes (ville d’origine, études, job, hobbies) ?

N’go : Ronan COLLIN, je viens de Nantes mais je vis actuellement au Vietnam. J’ai un master en gestion de projets spécialisé dans l’humanitaire. Je suis à plein temps sur N’go et je donne des cours en anglais en parallèle. J’aime beaucoup voyager, le sport en général mais je pratique le kayak polo.

Kévin GOUGEON je suis originaire de Nantes aussi, j’ai un master de gestion et je travailles chez Strego dans l’accompagnement des repreneurs d’entreprises. J’aime aussi voyager, j’aime le sport particulièrement le handball que je pratique.

SurfME : N’go, c’est quoi ?

N’go : C’est la nouvelle marque de chaussures sociale et solidaire, qui soutient le savoir-faire traditionnel des artisans vietnamiens et finance la construction d’écoles au Vietnam.

Tissage traditionnel

C’est l’ambition d’allier mode urbaine, artisanat, design et solidarité.

N’go c’est aussi la participation au financement des écoles vietnamiennes

SurfME : Comment vous est venue l’idée ? 

N’go : Tout commence en 2010, après un voyage humanitaire, où l’idée émerge de créer un projet alliant éthique, artisanat et solidarité. Ronan a travaillé pendant 2 ans sur un projet de développement pour une ONG au Vietnam, où il y a posé ses valises. Moi j’accompagne les créateurs d’entreprise depuis 3 ans. Je reviens d’un voyage au Mexique, des idées d’entreprenariat plein la tête, du coup on s’associe pour créer notre propre marque qui représente nos valeurs ! Des billets d’avion, des dessins, des rencontres… et le rêve est devenu réalité !

La première volonté a été de créer un projet avec de l’artisanat, de la solidarité et de l’éthique. L’idée des chaussures est venue dans un second temps tout simplement car Ronan et moi sommes fans de baskets !

SurfME : L’entreprenariat c’est un grand changement ? 

N’go : C’est un changement radical ! Travailler pour soi diffère beaucoup de la vie de salarié.

On se rend compte réellement du travail que ça implique seulement lorsqu’on se lance. Je travailles avec des créateurs et repreneurs d’entreprises depuis presque 4 ans et pourtant il y a des sujets que je n’aurais jamais pensé devoir aborder.

Mais c’est extrêmement motivant et enthousiasmant ! Une belle aventure où l’on passe par plusieurs émotions différentes.

SurfME : Les chaussures sociales/solidaires sont à la mode Perus, Faguo, pas trop dure la concurrence ? 

N’go : Chaque projet a ses particularités et chaque marque a des chaussures différentes au niveau design et esthétique. Donc pour moi ce n’est pas un problème en soi. 

Tout le monde portent des chaussures et la majorité des personnes ont plusieurs paires différentes donc ça laisse de la place pour toutes ces marques.

Si une personne achète des Perus un jour rien ne l’empêche d’acheter des N’go la fois d’après.

SurfME : Comment faites vous pour vous faire connaitre ? 

N’go : Essentiellement grâce aux réseaux sociaux : facebook, instagram et twitter. Nous alimentons notre communauté quotidiennement. Nous payons aussi des pubs sur les réseaux sociaux.

La campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank nous a permis de nous faire connaitre également. Nous nous servons aussi des médias : presse, blogs, etc…

Nous participons à des marchés, salons, afterwork et tous types d’événements pour nous faire connaitre.

SurfME : Quels sont vos objectifs à court/moyen terme ? 

N’go : Cet été notre objectif est de participer à un maximum de salons et marchés pour vendre nos baskets et nous faire connaitre. Nous avons aussi l’objectif de nous faire référencer dans des magasins de chaussures, ce qui passera par de la prospection commerciale.

Et nous commencerons dès cet été à travailler sur la collection automne / hiver. Nous comptons sortir de nouveaux modèles.

SurfME : Des événements à venir ? 

N’go : Stand à l’Afterwork au New Factory le 22 juin à Nantes.

Salon « Maker Faire Nantes » du 7 au 9 juillet à Nantes.

Salon « La Fabrique de l’été » du 21 au 31 juillet à Paris dans le quartier du Marais.

Bon courage Messieurs pour cette belle aventure ! 

N’go shoes sur Facebook

N’go shoes sur Instagram

 

 

 

 

 

About the author

Fondateur - Issu d’une famille Bretonne et surfeur depuis une quinzaine d’années, il recrute, coordonne le développement et gère les finances de SurfME pour façonner un projet aux valeurs fun, green et sportives.

Related

Join li diskason