Joey Starr enflamme l’Assemblée nationale pour la journée mondiale du théâtre

Qui aurait cru que le co-fondateur de NTM (littéralement « Nique Ta Mère »), le groupe de rap sans doute le plus clivant des années 90 finirait à l’Hotel de Lassay pour y déclamer les plus grands discours prononcés à l’Assemblée nationale depuis la Révolution française jusqu’à aujourd’hui ? 

Certainement pas Didier Morville alias Joey Starr qui a été invité hier par François de Rugy le président de l’Assemblée nationale dans le cadre de la journée mondiale du théâtre. 

Si l’objectif était d’ouvrir l’Assemblée à la création, on imagine bien qu’en invitant le sulfureux Joey du « 9-3 » auteur de paroles comme : « […] allons à l’Elysée brûler les vieux, les vieilles… » dans la chanson « Mais qu’est ce qu’on attend pour foutre le feu« , de l’album « Paris sous les bombes« , il va se passer des choses. 

Et même si le président de l’Assemblée a du se défendre de cette invitation, il n’aura pas eu à le regretter car apparement Joey a fait le travail ! 

C’est donc derrière ses lunettes de soleil, vêtu de noir et devant plus de 300 personnes, politiques, people et jeunes étudiants que le rappeur a « interprété » les discours de Hugo, Malraux ou Robespierre à sa manière. 

Gestuelle, apartés humoristiques (« Monsieur, j’ai vu que vous dormiez tout à l’heure« ), Joey le dit modestement : « Dit par moi, ça le fait« . 

Une représentation qui a donc conquis les jeunes comme les politiques présents hier soir car pour certains son intervention a rendu « l’Assemblée plus accessible » et « tout ce qui va dans le sens de rapprocher l’Assemblée notamment des jeunes est le bienvenu » finira par dire  le président de la commission des Affaires culturelles Bruno Studer.

Bien évidemment, tout cela ne nous ramènera pas le dernier mâle Rhinocéros blanc d’Afrique mais ça aura au moins le mérite de nous rappeler qu’avec un peu de volonté tout est possible… alors foncé !

 

About the author

Fondateur - Issu d’une famille Bretonne et surfeur depuis une quinzaine d’années, il recrute, coordonne le développement et gère les finances de SurfME pour façonner un projet aux valeurs fun, green et sportives.

Related

Join li diskason