Crise requin à la Réunion : Kelly Slater change de cap

En même temps qu’Amaury Lavernhe figure emblématique du bodyboard Réunionnais se prononçait en faveur d’une régulation par la pêche, c’est la voix de Kelly Slater que ses militants perdait.

Mais que s’est il passé ?

Suite aux événements récents sur l’île de la Réunion et aux différentes prises de position pour la régulation des requins bouledogues par la pêche, le porte parole de l’association Sea Shepherd Paul Watson aurait rédigé une tribune qui aurait fait réfléchir son ami de longue date.

C’est donc après une intense réflexion que Kelly Slater s’exprimera en ces termes :

« J’aimerais revenir sur mes commentaires suite à la récente attaque de requin à la Réunion. Je n’ai pas assez réfléchi à ce que j’ai dit. J’ai parlé sous le coup de l’émotion, et du choc de la nouvelle. Car cette situation est dramatique sur place, croyez-moi. De jeunes passionnés qui perdent la vie, c’est purement et simplement insupportable. Cela dit, tuer le Vivant en quête d’une solution s’est toujours avéré être un échec, et un renoncement moral. Cela ne correspond en rien à ma philosophie de vie, et de plus cela ne règlera pas le problème sur le long terme.

Il est donc temps de réfléchir tous ensemble, esprits de bonne volonté qui souhaitent une issue positive à cette crise majeure: mettons nos énergie au service de cette solution, et arrêtons les querelles inutiles. La technologie, la connaissance humaine et le respect de la nature et du vivant peuvent fonctionner en synergie pour y parvenir. Nous avons tous beaucoup à apprendre, mais notre but est unique et commun: protéger nos océans et ceux qui y habitent. » Source Surf Europe

Des propos raisonnables qui satisferont certainement une majorité mais qui ne manqueront pas d’agacer les fervents opposants à cette association environnementale qualifiée « d’intégriste » par certains et « en dehors de toute réalité » par d’autres.

D’ailleurs, Paul Watson n’a pas hésité à laisser entendre que Kelly Slater était en partie responsable de l’alerte au feu qui a eu lieu le lendemain dans les bureaux de la controversé « Réserve Marine » considérée comme un garde manger pour les requins bouledogues et responsable de tous les maux de l’île par les « shark haters » (« anti-requins ») comme il les appelle.

Enfin, comme pour en finir avec la culpabilité de son ami de longue date, le capitaine Watson alléguera aussi aux propos du King les menaces de mort à un de ses représentants sur place en disant : « Je ne pense pas que Kelly ait anticipé les menaces de mort contre Jean Bernard Galves, le représentant de Sea Shepherd et le collectif d’ONGs préconisant la fin de l’abattage et la protection de la Réserve marine. »

Bref, un petit jeu perfide qui ne fera certainement pas avancer le débat…

 

 

About the author

Fondateur - Issu d’une famille Bretonne et surfeur depuis une quinzaine d’années, il recrute, coordonne le développement et gère les finances de SurfME pour façonner un projet aux valeurs fun, green et sportives.

Related

Join li diskason

Comments

  • Michel mars 1, 2017 at 14:21

    Attentat à la bombe ou alerte au feu ?! Journaliste c’est un métier… 😉 !

    Reply
  • MP mars 2, 2017 at 02:35

    Pitie a ce jeune surfeur qui ne savait pas lire!!! Baignade interdite!!!!!! Ca veut bien dire ce qui ca veut dire!!!! Kelly, the poor guy did not see that it was forbidden to swim there, don’t you surfers know how to read!!!!!?????? Learn how to read before going surfing!!!!!! Voila!!!

    Reply